Le Bien Commun

La cooperative politique et citoyenne, issue de liste 99% écologiste et citoyenne à l'élection régionale de 2015 en Occitanie

Voir la charte >

La Charte Éthique

La Coopérative politique Le Bien Commun souhaite s’inscrire dans une vision de transformation de la société française et au-delà répondant à des principes fondamentaux :

  • La justice sociale et le respect des droits humains et de la diversité
  • La démocratie participative et la transformation des institutions
  • Le développement soutenable et la responsabilité écologique

Signataires de la présente charte, nous nous engageons pour un certain nombre de fondements éthiques:

  • Le refus de toutes les discriminations, qu’elles soient liées à l’origine, au sexe ou genre, à l’orientation sexuelle, à l’âge, au handicap, aux orientations politiques, religieuses, philosophiques ou au lieu de résidence...
  • L’affirmation de la liberté d’expression, de la liberté de circulation, de l’accès au savoir, à la culture, à l’éducation, à la santé et à la satisfaction des besoins élémentaires dans la dignité.
  • Le développement de la démocratie participative et directe par le respect et la représentation des opinions minoritaires, la valorisation de l’écoute, la prise de décision au consensus, la concertation, le non-cumul des mandats et le tirage au sort, le recours à l’intelligence collective
  • Projet de porter le décloisonnement des organisations dans une recherche d’horizontalité et de transparence. L’ensemble de ces valeurs sont des volets indissociables de notre vision du Monde et des transformations que nous souhaitons y mener.
  • La promotion de la solidarité et du partage équitable des richesses, facteurs de lien social et de préservation de la dignité humaine : une économie sociale et solidaire entre les générations, les territoires et les travailleurs dans le respect des êtres vivants et de leur environnement.
  • La construction du vivre ensemble dans une société ouverte et émancipatrice par la culture de paix et de non-violence
  • La défense de la biodiversité et du vivant, instaurant un rapport respectueux et non violent entre l’être humain et la nature, et excluant l’exploitation mercantile du vivant
  • La défense d’une transition écologique soucieuse du caractère limité des ressources de la planète et du respect des droits humains.
  • Le soutien aux alternatives énergétiques durables pour répondre efficacement aux crises énergétiques, économiques et sociales.